Quel sol pour ma serre et comment la chauffer ?


Quel sol choisir pour ma serre ?

Si l’emplacement de votre serre dans le jardin est définitif, optez pour la fixation sur une dalle en béton. Vous limiterez ainsi les remontées d’humidité à l’intérieur de votre serre de jardin.

Si vous ne pouvez pas couler de dalle en béton ou que vous n’avez pas la patience pour attendre la fin du séchage de cette dalle, optez pour la fixation en pleine terre. Cultivez à même le sol mais prévoyez des allées pour circuler entre vos plants car le sol risque de devenir boueux à force de passages répétés. Un inconvénient à noter : trop d’humidité dans la serre peut entraîner à terme la prolifération de maladies. En tout état de cause, il est indispensable d’aérer votre serre très régulièrement.

Si vous souhaitez « réchauffer » le sol de votre serre et davantage isoler vos plantes, pourquoi ne pas y poser un plancher ?

Comment chauffer ma serre de jardin ?

Serre adossée et serre chaude

Une serre murale ou adossée à la maison bénéficie d’une partie de la chaleur du foyer. Ce genre de serre façon véranda est idéal pour mettre à l’abri vos plantes délicates : à portée de main et de vue, vous pouvez plus aisément les surveiller. Toutefois, si l’hiver est particulièrement froid, il faudra chauffer votre serre.

Vous possédez une collection de plantes précieuses et fragiles : pensez à investir dans une serre chaude. Equipée d’un vitrage en polycarbonate de 16 mm d’épaisseur, votre serre chaude isole vos plantes tropicales ou exotiques du froid. Les plaques de polycarbonate enferment des alvéoles d’air qui jouent le rôle de coussin d’isolation. Attention, si les températures restent négatives trop longtemps, il faudra penser à vous munir d’un chauffage.

Vous avez choisi une serre en verre trempé. Posez du film à bulles que vous fixerez avec des clips adaptés afin d’isoler votre vitrage et de bénéficier de la luminosité indispensable à vos végétaux.

Quel type de chauffage dans ma serre ?

Surélevez vos plantes en pots afin de les isoler de la fraîcheur du sol. Disposez-les sur votre plancher le cas échéant. Dans vos bacs de culture, installez un câble chauffant ou une nappe chauffante équipée d’un thermostat.

Sélectionnez le chauffage adapté à la taille de votre serre. Les chauffages au pétrole sont suffisants pour de petites surfaces :

Chauffage à pétrole Warmax Mini pour 1 m², Warmax anti-gel pour 2 m², Warmax power 4 pour 4 m² et Warmax power 5 pour environ 5 m². Vous contrôlerez régulièrement les mèches de votre chauffage et veillerez à disposer de mêches de rechange.

Les chauffages électriques ne produisent pas de fumées et sont adaptés au serres de plus grandes surfaces :

Chauffage électrique Palma pour chauffer des surfaces d’environ 12 m² et le chauffage Phoenix pour de plus grandes serres.

D’autres solutions pour tous les styles de jardiniers !
Le compost fournit de la chaleur que vous pourrez réutiliser afin de réchauffer votre serre. La méthode Jean Pain n’est pas à la portée de tous mais elle fait des émules autour du globe. Elle exige un grand espace et la collecte de fumier. Elle ne convient peut-être pas à tous types de voisinages et de jardins.

Vous disposez sûrement de polystyrène que vous aurez récupéré dans les emballages de toutes sortes. A défaut, faites l’acquisition de quelques plaques que vous disposerez contre la face nord de votre serre pour gagner quelques calories.

Le noir accumule les calories. Munissez-vous de bidons en plastique noirs (ou que vous peindrez en noir). Remplissez-les d’eau. Laissez-les emmagasiner la chaleur au soleil pendant la journée puis rentrez-les le soir et placez-les entre vos plantes.

Disposez des bassines d’eau chaude chaque soir dans votre serre.

Fabriquez un chauffage d’appoint à l’aide de bougies chauffe-plat à longue combustion et sans parfum, d’un plat adapté au four (style moule à cake) et de deux pots à fleurs en terre cuite.


A lire aussi : Comment entretenir sa serre de jardin ?